Si les sources de distraction au bureau ne sont pas nouvelles, les employés sont de plus en plus dissipés, la faute à un accès Internet qui s’est étendu à travers les appareils du quotidien : de l’ordinateur de bureau au smartphone personnel. Si bien que plus d’un français sur deux regarde jusqu’à 9 fois son téléphone portable par jour pendant ses heures de travail !

GoTo de LogMeIn s’est intéressé de près à la productivité des salariés et à leur environnement de travail. Le spécialiste des solutions collaboratives a interrogé 200 salariés français et dévoile les résultats de sa nouvelle étude.

Le bureau : un environnement propice à la distraction

Aujourd’hui, plus de la moitié des français en entreprise (56%) regardent entre 1 à 9 fois par jour leur téléphone portable personnel. Ils consacrent également entre 1 à 4 fois par jour de leur temps à la recherche d’informations personnelles, avec en priorité l’utilisation des réseaux sociaux à 60% ; (c’est plus que l’Allemagne en 2ème position et le Royaume-Uni en 3ème), suivis parles sites de vente de prêts à porter (38%) et des vidéos en ligne (YouTube etc…) à (34%).

Top 3 des sites les plus consultés sur Smartphone au travail :

 Actualités (59%) Réseaux sociaux (49%)  Sites sportifs (28%)

Il semble surtout que le travail ne soit pas la première des préoccupations des salariés lorsqu’ils se trouvent au sein de leur entreprise. En effet, ils sont amenés à visiter un site Web non lié au travail plus de 10 fois par semaine et restent au téléphone plus de 23 fois par semaine pour des raisons, encore une fois, non professionnelles. Cela signifie que les travailleurs français prennent plus de 33 mini-pauses non-travaillées sur une période de cinq jours ouvrés.

A cela se rajoute les distractions « internes » auxquelles les salariés français sont également sensibles : à savoir les conversations fortes (65%), le téléphone (47%) et les mails personnels (34%).

Il apparait également que les hommes se laissent plus facilement distraire à (59%) contre(51%) pourles femmes.

Au niveau mondial, les salariés vont expérimenter en moyenne par semaine :

  • 21.15 petits bavardages
  • 18.6 cafés/boissons
  • 25.85 rafraichissements de mail
  • 17.05 réunions

VOIR AUSSI : Selon une étude, le travail indépendant n’a plus la cote en France

Travailler à distance pour une meilleure productivité

Si les français peuvent à la fois allier bien-être au travail et gestion de leur vie personnelle au bureau, cette étude révèle qu’ils sont beaucoup plus efficaces quand ils travaillent en dehors du bureau, du fait d’une baisse d’éléments parasitaires pouvant les perturber. En effet, l’étude révèle une baisse de -20% sur l’envoi de SMS, de –21% dans l’organisation de rendez-vous personnels et de -35% d’échanges non professionnels avec leurs collègues lorsqu’ils travaillent à distance. 

Et bien qu’il y ait des personnes réticentes à l’idée du télétravail, avançant le fait que de travailler de chez soi encourage l’isolation. Bien au contraire, le télétravail semble prouver le contraire avec une augmentation de la productivité et de la motivation. Les récentes avancées technologiques permettent aux employés de travailler où et quand ils le souhaitent. Des solutions de visioconférence donnent la possibilité aux salariés de rester connectés avec leurs collègues à tout moment.

Le chaos de la communication en entreprise

Une autre tendance se dessine auprès des employés français : les solutions de collaboration ne sont bien souvent pas implémentées intelligemment, bien qu’elles permettent de communiquer différemment et d’être plus flexible.

Mais malgré l’utilisation de moyens de communications collaboratifs, presque un tiers des salariés français semblent souffrir du manque de communication interne.

Une confirmation éloquente puisque les outils technologiques les plus utilisés restent les e-mails (76%) et le chat (17%). Seulement 14% utilisent la vidéo, un outil encore peu démocratisé encore en France.

Par ailleurs, si la plupart des travailleurs utilisent en moyenne 1 voire 2 moyens de communications au quotidien, ils estiment à 35% qu’il s’agit souvent d’une perte de temps de devoir passer d’une application de communications à une autre.

Une mauvaise communication entre collègues est l’une des principales causes de la faible productivité et du ressentiment au travail, mais il est clair que de nombreuses entreprises luttent encore pour faciliter l’efficacité collaborative “, déclare Sion Lewis, vice-président EMEA chez LogMeIn.

Il ajoute : “Cependant, tous ne ressentent pas forcément la même chose. Ce qui est important, c’est que les entreprises travaillent avec leurs employés pour leur offrir un choix d’options efficaces dans le travail. Donner aux équipes les bons outils est l’un des meilleurs moyens d’accroître la productivité tout en améliorant le moral des employés.”

En mai, LogMeIn a annoncé la disponibilité des nouveaux produits GoToConnect et GoToRoom de sa suite Unified Communications and Collaboration (UCC) sous la nouvelle marque GoTo. Ensemble, ces technologies prennent en charge plus de 28 millions d’utilisateurs par mois dans plus de 190 pays à travers le monde, pour un total de près de 20 milliards de minutes vocales par an.

Méthodologie de l’étude

L’étude a été menée par OnePoll auprès de 200 employés de bureau français entre mars et avril 2019. L’étude a également été menée en Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis, Australie et Inde. GoTo est l’une des entités de la marque LogMeIn.

Technologie au travail : les salariés français sont les plus distraits d’Europe
3.4 / 7 votes

Claire Robin
Mes sujets de prédilection sont la santé et le bien-être, que ce soit au travail ou dans votre vie privée. Curieuse et altruiste, je partage mes découvertes avec plaisir !

    You may also like

    Comments

    Leave a reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *