chine-fermeture-entreprises-jeu-video

La Chine reste réticente à la sortie de nouvelles licences vidéoludique dans le pays. L’Administration nationale de la presse et des publications (NPPA), en charge des licences de jeux vidéo en Chine, n’a pas publié de liste de nouveaux titres approuvés depuis fin juillet 2021. Le gel de l’État chinois sur les nouvelles licences de jeux vidéo se prolonge donc jusqu’en 2022. Résultat : 14 000 petites entreprises liées au jeu vidéo sont contraintes à une fermeture obligatoire. Et ce nombre ne cessera d’augmenter jusqu’à la fin de l’année.

Les conséquences néfastes du gel des licences en Chine

Nous pouvons dire adieu à tout espoir de nouveaux titres vidéo ludique en Chine pour 2022. Les mesures drastiques prises par le gouvernement chinois affectent l’industrie du jeu vidéo dans le pays. Jugé trop agressif par les médias, le gel des licences sévissant depuis juillet 2020 engendre des conséquences néfastes sur les studios de développement.  

Résultat : Plusieurs entreprises liées au jeu vidéo en Chine ont procédé à une fermeture forcée cours des derniers mois. Parmi ces dernières, on note également celles qui travaillent dans le merchandising, la publicité et l’édition. À ce jour, on dénombre environ 14 000 entreprises rayées du marché depuis juillet 2020. Ces chiffres inquiétants sont parus dans le journal Securities Daily, via un rapport publié vendredi dernier.

Les grandes entreprises sont également victimes de ce phénomène. Les grandes enseignes comme TikTok ByteDance, le géant de la recherche en ligne Baidu et Tanwan Games ont choisi de réduire leurs pertes en licenciant quelques-uns de leurs employés travaillant dans le département jeux vidéo.

Voir aussi : La Chine réduit le temps de jeu à 3 heures par semaine pour les mineurs

Que font les leaders de l’industrie du jeu vidéo en Chine ?

De leur côté, les géants de l’industrie décident d’adopter d’autres mesures. Tencent Holdings et NetEase, par exemple, se tournent vers les marchés étrangers en y déployant davantage de ressources. Tencent, basé à Shenzhen, prévoit d’ouvrir un nouveau studio de développement de jeux vidéo à Singapour. Ce dernier sera sous la filiale TiMi Studio Group.

Avec ce nouveau studio à Singapour, Tencent implantera son quatrième centre de développement dans le monde. A titre d’information, la firme possède des studios de dévéloppement à Los Angeles, Seattle et Montréal. TiMi est le développeur de deux des plus grands succès du jeu mobile de Tencent : Honor of Kings et Call of Duty Mobile.

Voir aussi : Epic Games : le jeu Fortnite ne sera plus disponible en Chine !

La Chine, contre l’expansion des jeux vidéo

La fermeture des entreprises de jeu vidéo en Chine et les licenciements récents montrent la réticence de l’Etat dans le développement vidéoludique. Et toutefois,  elle se classe comme le marché du jeu vidéo le plus important et le plus lucratif au monde. Les mesures prises par l’État rendent la tâche de plus en plus difficile pour les entreprises voulant investir et élaborer de nouveaux projets de jeux vidéo sur le marché intérieur.

La NPPA n’a fourni aucune explication officielle de la dernière suspension des licences. Aucune information en rapport sur la reprise du processus d’approbation des nouveaux jeux vidéo n’est parue depuis 2020. Si on revient en 2019, la NPPA annonce généralement entre 80 et 100 jeux approuvés chaque mois. Maintenant, la tendance s’inverse.

Le gel des nouvelles licences est apparu après les actions du président Xi Jinping. Ce dernier a mis en évidence la question de la dépendance au jeu chez les jeunes du pays lors de la Conférence consultative politique du peuple chinois.  Combiné à cela, une restriction de jeu hebdomadaire de trois heures pour les mineurs est déjà en exercice depuis août 2020. La Chine emprunte un autre chemin dans le monde des jeux vidéo. Tôt ou tard, nous verrons l’impact de cette décision dans le pays. À suivre…

Rate this post

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *