Éducation et télévision : les liaisons dangereuses…

Comme tout dans la vie, il y a des contenus (des émissions) plus ou moins toxiques ! Et bien souvent il s’agit aussi d’une question de dose, de contexte, d’explications parentales complémentaires :

  • Effets négatifs : obésité, violence, troubles du sommeil, mauvais résultats scolaires, distorsion du monde réel, développement sclérosé de l’imagination propre, dérèglement corporel et psychologique
  • Effets positifs : éducation, divertissement, information, déploiement de la pensée narrative.

Il existe deux grandes familles de théories à ce propos

  • Les théories qui disent que la télévision peut avoir une influence très importante (théorie sociale cognitive, théorie cathartique, théorie de l’incubation).
  • Les théories qui disent que cette influence n’est pas si importante et que trop de facteurs entre en compte pour incriminer seulement la télévision : théorie cognitive-néoassociationniste, théorie « uses and gratifications », théorie de l’effet de divertissement par régulation et enfin une conception plus globalisatrice : la théorie posturale.

Quelles émissions autoriser à un enfant en fonction de son âge ?

Il existe pour cela une signalétique en France établie par le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) qu’il vous suffit de suivre. Le chiffre c’est juste l’âge en dessous duquel le programme ne doit pas être regardé. S’il n’y a rien d’indiqué, c’est bon, vous pouvez regarder.

Attention cependant, la signalétique n’est pas la même sur les chaînes étrangères et même… quasi inexistante sur Internet !

csa : signalétique jeunesse

Quelle durée peut-on laisser un enfant regarder la télé ?

Bien sûr, la durée d’exposition acceptable varie en fonction de l’âge de l’enfant :

  • En dessous de trois ans : il vaut mieux ne pas exposer les enfants à la télévision.
  • Entre 3 et 8 ans : moins d’une heure par jour.
  • Au delà de 8 ans : moins de 3 heures par jour (et encore c’est déjà beaucoup).

Surtout parlez en, discutez des émissions que vous voyez avec vos parents.

Conclusion

Un peu de télévision (très peu pour les enfants très jeunes, et un peu plus pour les plus âgés), devant des émissions choisies et expliquées, avec un niveau de violence et de sexualité adapté à l’age, ne vous feront pas de mal, et même vous apprendrons des choses ! Comme souvent, la qualité et la quantité de ce que vous regarderez fera la différence.

Un bon document complémentaire qui contient plein de références et de sources sur l’impact de la télévision ici, nous vous l’avons aussi mis en téléchargement ci-dessous.

Claire Robin
Mes sujets de prédilection sont la santé et le bien-être, que ce soit au travail ou dans votre vie privée. Curieuse et altruiste, je partage mes astuces avec plaisir !

    You may also like

    Comments

    Leave a reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *